Trois commentaires sur le résultat des élections européennes

Publié le par francois-grosdidier.com

1/ LA PERFORMANCE DE NADINE MORANO :

 

Le score réalisé par Nadine MORANO dans la circonscription de l’Est est, avec 22,72 %,le meilleur résultat de l’UMP de toute la France métropolitaine, alors que la sociologie électorale est plus favorable à l’UMP dans l’Ouest (et pourtant un score plus faible : 19,63 %) ou dans le Sud-Est (22,40 %). C’est une performance personnelle qu’il convient de souligner. Je ne doute pas qu’elle l’aurait été dans le cas contraire.

 

2/ LA FORCE DE L’UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE :

 

Si la première place du FN est alarmante au plan interne et qu’elle est préjudiciable à la France au plan mondial, elle est cependant à relativiser. L’UMP avec l’UDI serait arrivée en tête dimanche. Unies, elles l’avaient été aux européennes de 2009. Potentiellement, elles restent la première force politique française. Elles demeurent la base d’une future alternance. Ce résultat conforte tous ceux qui militent pour l’union de la droite et du centre et notamment pour une candidature unique à l’élection présidentielle.  

           

3/ L’ERREUR DES VERTS, EN SE GAUCHISSANT AU LIEU DE RASSEMBLER SUR L’ECOLOGIE :

 

Contrairement à 2009, l’effondrement du PS n’a pas renforcé les Verts, ni le Front de Gauche. Cela traduit bien la droitisation de la société française. Cela marque aussi l’échec de la stratégie de gauchissement des Verts. En 2009, la création d’EELV (Europe-Ecologie-les Verts) ambitionnait de réunir écologistes et environnementalistes jusqu’au centre. Les Verts connurent un succès électoral. Cette année, EELV a fait le mouvement inverse : plus à gauche et moins centré sur l’écologie. C’est l’échec.