Toutes les communes font-elles ce qu'elles doivent ?

Publié le par francois-grosdidier.com

Pas toutes.

 

En matière de répression, elles n'interviennent éventuellement qu'en complément de l'Etat. Dans les grandes villes ou dans les villes moyennes avec des quartiers sensibles, l'absence d'une vraie police municipale est dommageable à la population. Beaucoup de maires de gauche répugnent à s'y engager. C'est de leur responsabilité et c'est aux électeurs de juger. C'est aussi de la responsabilité de leur opposition municipale de proposer une autre politique, en s'inspirant éventuellement de ce qui marche ailleurs.

 

En matière de prévention, les communes doivent intervenir. C'est la loi de 2007. Certaines très grandes villes de gauche ne le font pas et se plaignent ensuite « des carences de l'Etat ». C'est ce qu'a dénoncé à juste titre Christian ESTROSI cet été, en réponse à la polémique lancée par le maire PS de Grenoble.

 

Les communes qui n'ont pas 20 % de logements sociaux sont sanctionnées (amendes), celles qui ne respectent pas la loi Besson sur les aires de stationnement de gens du voyage, le sont aussi (privées du bénéfice de la loi Sarkozy pour le démantèlement des stationnements illégaux). M. Estrosi s'est demandé pourquoi les grandes villes ne seraient pas sanctionnées quand elles n'appliquent pas la loi de 2007. La question est légitime, même si je pense que contrairement aux autres cas, les maires récalcitrants courent d'abord le risque de la sanction électorale, ce qui est le plus sain en démocratie.

Publié dans BILLETS

Commenter cet article