Taxe "pique-nique" - octobre 2008

Publié le par francois-grosdidier.over-blog.com

Pour la taxe « pique nique » et l’écofiscalité !

L’offensive, de la gauche et même de l’intérieur de la majorité, est affligeante.

La maison brûle. Les députés ne doivent plus regarder ailleurs.

La taxe dite « pique nique » est pourtant l’exemple ce qu’il faut faire pour sortir de la société de gaspillage, qu’est devenue notre société de consommation.

Le bonus malus automobile, lui, a prouvé son efficacité sur les comportements, au-delà des prévisions de Bercy. Le bonus malus doit être généralisé et, ensuite, réajusté pour rester équilibré entre recettes et dépenses.

Ainsi il restera fiscalement neutre. Il n’est pas plus d’impôt mais mieux d’impôt.

L’écofiscalité est écologiquement efficace, mais aussi économiquement et socialement.

Economiquement car elle démontre que l’économie de marché est compatible avec les enjeux vitaux pour l’humanité, la santé et l’environnement, contrairement à ce qu’affirme l’ultragauche.

Socialement car les plus modestes sont les premières victimes de la dégradation de l’environnement.

Qui ont le plus de difficultés à préserver leur santé par une alimentation plus saine mais aujourd’hui plus chère ? Nos concitoyens les plus modestes.

Qui aujourd’hui achète un congélateur moins cher de 100 € mais consommant pour 30 € de plus par an, nos concitoyens les plus modestes ? Aujourd’hui non. Mais demain oui avec le bonus-malus pour l’électroménager. Il serait triplement vertueux : écologiquement, économiquement et socialement.