Sommet de Copenhague : Valeur Ecologie appelle à l’union nationale derrière Nicolas Sarkozy - novembre 2009

Publié le par francois-grosdidier.over-blog.com

A moins d’une semaine de l’ouverture de la 15ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Copenhague, une seule question nous préoccupe aujourd’hui : les 192 nations présentes vont-elle trouver un terrain d’accord ?

 

Les prétextes pour ne pas agir, ou pour aboutir un accord à-minima, sont plus que jamais nombreux et inquiétants : crise économique censée primer sur les crises environnementale et climatique et donc justifier certains comportements irresponsables, pression des lobbys soucieux d’éviter toutes nouvelles contraintes au libre-échange, tentation de realpolitik avec la Chine, déjà premier émetteur mondial de gaz à effet (GES) avec un quart des émissions de la planète et qui poursuit la construction d’une nouvelle centrale thermique à charbon par semaine, ou avec l’Inde qui a d’ores et déjà affirmé qu’elle refusera les propositions qui visent à imposer une réduction des émissions de GES, position ambiguë des Etats-Unis où la bonne volonté incontestable de Barack Obama se heurte à des blocages internes…

 

A ce jour, seule l’Union Européenne s’est engagée sur une réduction massive de ses émissions de GES. Le volontarisme politique du Président de la République qui a initié en France le Grenelle de l’Environnement constitue l’un des atouts clefs pour la réussite de ce sommet.

 

Au-delà du nécessaire débat politique qui définit toute démocratie, Valeur écologie appelle l’ensemble des démocrates à soutenir le Président de la République face à un enjeu vital pour les prochaines générations.