Réponse à M. MASSON

Publié le par francois-grosdidier.com

Je suis surpris de la violence de la réaction de Jean-Louis Masson à qui j’ai demandé de publier, comme moi, son patrimoine.

 

Il répond : « Je couche avec qui je veux, j’ai des enfants avec qui je veux. C’est ma vie privée » (Républicain Lorrain 15/04/2013)

 

Je me moque de savoir avec qui il couche, même si ça peut ou non avoir une incidence politique.

 

Mais je crois que les imprécateurs, pseudo « chevaliers blancs » et redresseurs de torts, comme Le Pen et Mélenchon, et Masson en Moselle, devraient être les premiers à publier leur patrimoine.

 

S’ils s’y refusent, c’est parce qu’elle fera éclater l’imposture de leur populisme.

 

Comment Masson, qui n’a vécu officiellement que d’un salaire de fonctionnaire ou d’indemnités d’élus peut-il avoir un patrimoine que certains de ses amis estiment au moins au décuple du mien alors  que, fonctionnaire puis parlementaire comme lui, j’ai été en plus cadre dirigeant dans l’industrie ?