Réaction suite à la désignation de Strasbourg comme capitale régionale

Publié le par francois-grosdidier.com

Alors que la loi prévoit la désignation des nouvelles capitales régionales par décret après consultation, Strasbourg a obtenu une dérogation de l’Assemblée Nationale.


Les alsaciens avaient déjà obtenu du Sénat une quasi-autonomie, sur laquelle l’Assemblée Nationale est revenue mais en lui accordant un privilège inacceptable.


Ce privilège est contraire aux principes de la République.


J’espère que le Conseil Constitutionnel le censurera.


C’est d’autant plus inacceptable que l’État trahit Metz une fois de plus. La perte brutale de plus de 5000 emplois militaires et le revirement sur Ecomouv, méritent une attention particulière.


Si Strasbourg devait finalement être retenue comme siège de l’exécutif régional, Metz doit devenir celui de l’Assemblée Régionale. Strasbourg n’est-elle pas siège du Parlement Européen alors que le siège de l’exécutif est à Bruxelles ?

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article