Pour un consensus politique au sujet de la SAFE

Publié le par francois-grosdidier.com

Entreprise emblématique de notre tissu industriel, la SAFE doit faire prochainement l’objet d’une reprise.

 

Dans cette perspective, je me réjouis de la mobilisation du FMEA (Fonds de modernisation des équipementiers automobiles) et de l’Institut lorrain de participation qui apportent respectivement 10 millions et 1,5 millions d’euros pour accompagner la reprise de la SAFE.

 

J’avais d’ailleurs saisi à plusieurs reprises en ce sens le Ministre de l’Industrie, Eric Besson, qui s’était montré particulièrement réceptif aux arguments exposés.

 

Ce soutien est indispensable à un nouveau départ dans de bonnes conditions qui sera accompagné d’une modernisation du site, de manière à renforcer sa compétitivité et à le repositionner comme un acteur incontournable de la filière forge.

 

Ce soutien résulte d’un véritable consensus, tant économique avec l’engagement des constructeurs automobiles, que politique.

 

Pour l’avenir de ce fleuron de l’industrie mosellane, j’encourage les différents acteurs à poursuivre sur le chemin de la discussion et de l’esprit de responsabilité, gages d’un avenir solide pour la SAFE et ses salariés.