Nouveau gouvernement

Publié le par francois-grosdidier.com

Les écologistes de la droite et du centre ne peuvent que regretter le départ de Jean-Louis BORLOO et la réduction du périmètre ministériel de l’écologie, amputé de l’énergie.

 

Mais ils peuvent aussi se réjouir de la nomination de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, qui allie, particulièrement dans le domaine de l’écologie, conviction et compétence. Quant à l’efficacité, elle dépendra de la volonté de tout l’exécutif de poursuivre le Grenelle.

 

L’écologie concrète n’a jamais autant progressé en France que sous ce quinquennat. La majorité aurait tort de se priver de cet acquis. Cette nouvelle étape, avec N.K.M., doit aussi être celle d’un nouveau souffle pour le Grenelle.