La faiblesse de François Hollande à la conférence Environnementale.

Publié le par francois-grosdidier.com

L’opposition aurait tort de critiquer la Conférence Environnementale, sous un angle exclusivement productiviste, dans le déni des problèmes sanitaires et environnementaux.

Dans ce domaine comme dans les autres, François Hollande est critiquable par sa faiblesse et son incohérence.   

Autant le Grenelle était un grand élan national, autant cette Conférence Environnementale parait un exercice thérapeutique interne à la majorité.

Si l’écofiscalité est le plus puissant levier pour influencer les comportements dans une économie de marché, elle perd ici en efficacité par son caractère marginal (- 2 % sur la TVA), en acceptabilité après une hausse de tous les prélèvements, et en pédagogie par la confusion des dispositifs.  

 

Alors que l’écologie et sa soutenabilité économique, surtout dans un contexte de crise, exigent de la cohérence sur le long terme, François Hollande manœuvre en zig zag, par à-coup et « stop an go », sans aucune lisibilité.

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article