Jean-Michel Toulouze donneur de leçon, un culot monstre !

Publié le par francois-grosdidier.com

Jean-Michel Toulouze (R.L. 22/09/14) se permet donner une leçon à Metz-Métropole, dénonçant un problème structurel et appelant à une réforme en profondeur de la communauté d’agglomération. Il faut un culot monstre de la part de l’adjoint aux finances de la Ville de Metz.

 

Il use de mensonge et de démagogie, au-delà de ce que le maire de Metz dénonce parfois chez certains de ses opposants messins. Les 300 000 euros de matériels pour Pompidou qu’il pourfend, ce n’est certainement pas une pulsion dépensière des maires de l’agglomération. C’est la condition sine qua non de la prochaine exposition. On ne la fait pas ? Metz pleurera la première.

 

Qu’est ce qui grève aujourd’hui les finances de Metz-Métropole. Les charges des investissements structurants de Metz, pas des communes périphériques. Où sont les Z.A.C. déficitaires financés par  Metz-Métropole ? A Metz. Quelle ville a souhaité et le plus utilisé le service  d’archéologie préventive ? Metz. Qui peut encore augmenter les subventions aux associations et les dépenses de fonctionnement, se payer des opérations coûteuses en fonctionnement, de l’évènementiel au prix fort ? Metz et seulement Metz.

 

Qui, en conseil communautaire, propose des dépenses supplémentaires à Metz-Métropole ? J-M Toulouze.    

 

Par rapport aux communes périphériques, Metz vit encore dans l’opulence financière, certes relative compte-tenu de la baisse générale des dotations qu’impose le gouvernement aux collectivités locales tout en augmentant nos charges. Dans nos petites communes, on dépense moins et, certainement pas  plus que les recettes dont on dispose. Il n’y a qu’à Metz qu’on vote un compte administratif en déficit en se permettant donner aux autres communes des leçons de bonne gestion.    

 

Si J-M Toulouze voulait créer une fracture entre Metz et les quarante-trois autres communes de l’agglomération, il ne pouvait pas mieux faire.  

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article