Hollande et Aubry à Gandrange : triple imposture !

Publié le par francois-grosdidier.com

1/ La paille et la poutre :

Imposture d’abord car, dans l’histoire de la sidérurgie lorraine, ce sont les socialistes qui ont  été élus sur des promesses de maintien d’emplois avant d’en supprimer 33 000 et de déserter le terrain. Au contraire, Nicolas SARKOZY n’a jamais été élu sur de type de promesses et, lui, a eu le courage de venir sur un site sidérurgique menacé.

2/ Les clichés contre la réalité :

Imposture ensuite car ils viennent en Moselle appuyer sur les plaies et entretenir les clichés éculés alors que le pôle de compétitivité Matéralia est en place, que la Moselle a obtenu son Institut de Recherche Technologique, que le nouveau Centre d’Apprentissage de la Sidérurgie est opérationnel et que les promesses de compensations de Nicolas SARKOZY sont en cours d’exécution, déjà réalisées aux deux tiers.

3/ Le masque du vide sidéral :

Imposture enfin car, derrière la mauvaise querelle faite à Nicolas SARKOZY, ils n’ont émis aucune idée, ni proposé aucune solution. Alors que LE PEN propose le protectionnisme et MELENCHON, la nationalisation en plus, en oubliant qu’aucune sidérurgie n’est viable dans le seul cadre national, et qu’à l’inverse Nicolas SARKOZY propose  d’agir sur tous les leviers de la compétitivité (industrie/recherche, organisation du travail, fiscalité…), HOLLANDE et AUBRY n’ont rien proposé de concret ni pour protéger notre industrie, ni pour la renforcer dans la compétition internationale. C’est le vide sidéral !

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article