Ecotaxe : la même chose en moins bien !

Publié le par francois-grosdidier.com

Comme pour la TVA sociale et le réforme territoriale, François Hollande a commencé par défaire ce que Nicolas Sarkozy, avait fait en moins bien, dans l’incompréhension et la confusion. L’écotaxe est rebaptisée et limitée au tiers du kilométrage envisagé.

 

L’essentiel est sauf, dans le respect des lois Grenelle et du contrat Ecomouv’.

 

Mais au lieu de se reporter vers les autoroutes à péages, le rail ou le fleuve, le gros du trafic se reportera sur le réseau routier échappant au péage. Les objectifs financiers et environnementaux n’en seront plus difficiles à atteindre.

 

Lentement mais surement, le dispositif Hollande-Royal sera contraint de revenir au dispositif Sarkozy-Borloo.  

 

Quant à la profession du transport routier, elle a un peu vite oublié  qu’elle a bénéficié de la baisse de la taxe à l’essieu en compensation de l’écotaxe première version : une taxe payée par tous y compris étrangers contre une taxe payée par les seuls transporteurs français, au bénéfice de leur compétitivité.