Communiqué du 18/08/2010 - Sécurité à Woippy

Publié le par francois-grosdidier.com

Communiqué de M. Alain MERTZ, adjoint au maire de Woippy délégué à la Sécurité,

en réponse au communiqué de M. Jean-Louis MASSON

mettant en cause la politique et les résultats de la Ville de Woippy en matière de sécurité :

 

Woippy a eu depuis les années 70 la réputation d’être une commune où régnait l’insécurité et où la délinquance pouvait se développer tranquillement. De 1977 à 2001, la municipalité socialiste n’a pas su relever le défi, justement parce qu’elle considérait que la sécurité était la seule affaire de l’Etat, selon l’idée que défend encore aujourd’hui seul et anachroniquement M. MASSON.

 

A l’inverse, élus en 2001 avec François GROSDIDIER, nous avons fait de la sécurité notre affaire et notre action prioritaire.

 

Nous avons triplé les effectifs de la Police Municipale que nous avons installée au cœur des quartiers à l’époque de « non droit », dans une « Maison de Police » commune avec l’unité de Police Nationale de Secteur de Woippy-Metz-Nord. Nous avons formé et équipé nos agents pour lutter efficacement contre les délinquants et nous avons fait travailler au quotidien les deux forces main dans la main.

 

Ce dispositif, reconnu unanimement par les professionnels de la police et de la justice au plan national, a été étendu à dix autres communes, à la demande des maires et avec le soutien du ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales. Sur Woippy, il est encore optimisé par un système de vidéo-protection particulièrement performant, permettant de multiplier l’activité et l’efficacité des agents dont la présence est permanente, jour et nuit, 365 jours par an.

 

Woippy est une ville plus sûre aujourd’hui qu’en 2001. Et les chiffres le prouvent avec la baisse de près de 20% (18,70%) des faits de délinquance sur Woippy, selon les chiffres officiels de l’Etat.

 

M. MASSON ne connait manifestement pas ce dossier. Sa critique de Woippy est démentie par les chiffres officiels comme par le ressenti de la population qui a renouvelé sa confiance aux dernières municipales le plus massivement dans les quartiers qui hier étaient les plus touchés par l’insécurité.

 

Si la répression est devenue effective, nous avons parallèlement renforcé la prévention par le travail, avec l’ANRU, sur le cadre urbain (ouverture de voies, suppression des impasses, amélioration de l’éclairage urbain, etc.), avec l’Acsé par le Programme de réussite éducative. Nous sommes aussi cités en exemple national avec le Conseil des Droits et Devoirs des Familles afin de responsabiliser et d’aider les parents dans leur mission éducative. Je pourrais citer les dizaines d’autres actions d’intégration, d’insertion et de prévention menées au quotidien.

 

La sécurité est un combat permanent. Rien n’est jamais acquis ; c’est pourquoi nous poursuivons cet effort important pour la ville en même temps qu’un partenariat étroit avec l’Etat.

 

Les élus locaux savent qu’ils ont avec le député-maire de Woippy un collègue qui a su travailler avec tous pour relever les défis les plus difficiles. On est loin de la polémique stérile d’un sénateur qui ignore les faits et dénigre systématiquement.

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article