Mutinerie de Valence :

Publié le par francois-grosdidier.com

Valence après Vivonne, cela fait deux mutineries en quinze jours. C'est le résultat de climat délétère qui règne dans les prisons françaises, à la fois univers concentrationnaire par leur surpopulation et zones de non-droit. 

François Hollande avait décidé d'arrêter toute construction de nouvelles prisons. Sa responsabilité est écrasante.

Il y a urgence à mettre en œuvre le projet d'Alain Juppé pour un Etat fort : construction effective pendant le quinquennat de 10000 places de prison supplémentaires, des prisons dédiées pour les prisonniers les plus dangereux notamment les terroristes, création d'une police pénitentiaire et d'un renseignement pénitentiaire, systématisation de la formation professionnelle et du travail en prison, rétablissement des fouilles et brouillage des ondes...