Suite à l’intrusion d’éleveurs de moutons au Zoo d’Amnéville :

Publié le par francois-grosdidier.com

J’exprime, sur la forme et sur le fond, mon soutien à la direction du Zoo d’Amnéville et ma réprobation à l’égard des éleveurs de moutons venus perturber la conférence sur le loup.

D’abord, rien ne leur interdisait de participer, comme chacun, à la conférence en échangeant les arguments. Leur Méthode musclée est inadmissible et doit être sanctionnée.

Ensuite, cet appel à la corde sensible en présentant les « agneaux orphelins » nourris au biberon est grotesque car ce sont des animaux que les éleveurs destinent à la boucherie.

Ca ressemble à de l’escroquerie sentimentale.

Enfin, alors que nous demandons aux peuples d’Afrique et d’Asie de préserver lions, tigres et autres prédateurs pour l’Homme, serions-nous incapables, en France, de coexister avec 30 ours et 300 loups ? Dix fois moins qu’en Espagne et en Italie où on nous ne demande pas à leur extermination.

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article